Santé bucco-dentaire et santé générale : quel est le lien entre les de – Les Babygators

Livraison offerte dès 29€ d'achat avec le code Gators2023

Santé bucco-dentaire et santé générale : quel est le lien entre les deux?

La bouche, un organe clé de l'alimentation et de la communication, est également un lieu d'échanges entre l'environnement interne et externe de l'organisme. Elle est composée de différents tissus, notamment les dents, la langue, les muqueuses et les glandes salivaires, qui interagissent pour assurer la mastication, la déglutition, la phonation et la production de salive.

Cependant, la bouche ne se limite pas à ces fonctions, car elle joue également un rôle important dans la santé générale de l'organisme, et son état peut avoir des répercussions sur d'autres systèmes corporels tels que les poumons, le cœur et le système vasculaire, les articulations, le système endocrinien, immunitaire et nerveux, la chaîne gastro-intestinale, les reins, la peau et les yeux.

Les déséquilibres dans la bouche peuvent affecter la santé générale de l'organisme, et les influences sont bilatérales. En effet, certaines pathologies générales peuvent également avoir des conséquences sur la cavité buccale.

Les éléments perturbateurs pour la santé bucco-dentaire sont nombreux et diversifiés. Par exemple, le diabète, une maladie qui touche environ 16% de la population française, peut endommager les vaisseaux sanguins et perturber la circulation sanguine dans tout le corps. Cela peut entraîner des atteintes cardio-vasculaires, rénales, oculaires et des troubles de la sensibilité. Les diabétiques ont également un risque accru de gingivite, de parodontite et de caries, car leur salive est trop sucrée.

De plus, un mauvais état dentaire peut aggraver les problèmes liés au diabète. Par exemple, une rage de dents peut provoquer des pics de sécrétion d'adrénaline, une hormone qui augmente le taux de sucre dans le sang.

L'intrusion de bactéries buccales dans la circulation sanguine générale peut également générer une inflammation chronique sur la paroi des artères ou des veines, des valves cardiaques en mauvais état, ce qui peut encore plus altérer leur fonctionnement. Les actes du dentiste, tels que l'anesthésie, le détartrage, la dévitalisation et l'extraction, peuvent être influencés selon que le patient présente des problèmes cardiovasculaires.

Le reflux gastro-intestinal est un autre élément perturbateur pour la santé bucco-dentaire. Il survient chez les personnes chez qui le sphincter du cardia ne fonctionne pas correctement, ce qui laisse remonter l'acide gastrique vers la bouche. Les personnes obèses, celles qui ont subi une chirurgie de l'estomac, les anorexiques-boulimiques qui se font vomir et celles qui mangent trop le soir sont particulièrement exposées à ce risque. Le reflux gastro-intestinal peut augmenter le risque de caries et de leurs conséquences.

Les porteurs de prothèses ostéo-articulaires doivent également surveiller leur bouche, car les prothèses peuvent être colonisées par des bactéries qui se disséminent dans la circulation sanguine.
Le risque de développer un cancer de l'œsophage, du poumon, de la vésicule biliaire, etc. augmente de 14 % chez les personnes atteintes d'une maladie parodontale.

Une femme enceinte atteinte d'une maladie parodontale a trois fois plus de risques de faire naître prématurément un enfant de faible poids.

Une bactérie présente dans les poches parodontales peut également être responsable de la maladie d'Alzheimer, sans que l'on sache vraiment comment. Elle est présente dans le cerveau des patients atteints de cette démence sénile, alors que les personnes en bonne santé en sont exemptes.

Une mastication asymétrique ou un mauvais alignement des dents peut provoquer des migraines, des acouphènes, des douleurs vertébrales et des douleurs articulaires.

Les insuffisances hépatiques et rénales influencent les soins, qui seront conditionnés par le risque d'hémorragie lorsque le foie est affaibli, la capacité des reins à éliminer les médicaments et les produits chimiques.

L'immunodéficience, c'est-à-dire la faible capacité du système immunitaire à gérer les infections, est retrouvée lors des traitements de chimiothérapie, des traitements anti-rejet après une greffe, ou lors d'attaques virales comme le VIH ou plus récemment le coronavirus SARS-Cov2... La notion de risque pour l'organisme va influencer les choix thérapeutiques dentaires et gingivaux.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

Purchase options
Select a purchase option to pre order this product
Countdown header
Countdown message


DAYS
:
HRS
:
MINS
:
SECS